À Charles Spon, le 6 septembre 1658
Note [18]

« La guerre de toutes parts, de toutes parts la guerre » ; vers qu’on trouve dans le livre iv du Ioanni-Fridericidos (épopée en vers dédiée à la gloire de Jean-Frédéric ii, 1529-1598, grand électeur de Saxe) de Johann Förster d’Aurbach (Leipzig, Michael Lantzenberg, 1602, in‑8o) :

Undique terribilem sonitum tonat aere canoro
Buccina et assensu conspirant tympana rauco,
Crebrescitque virum vox, atque hinnitus equorum
Undique per campos, bellum undique et undique bellum
.

[De toutes parts la trompette d’airain fait entendre un fracas terrible, et les tambours s’y joignent en un concert rauque, et la voix des hommes s’intensifie, et le hennissement des chevaux, de toutes parts dans les plaines, de toutes parts la guerre et la guerre de toutes parts].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 6 septembre 1658. Note 18

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0536&cln=18

(Consulté le 05.04.2020)

Licence Creative Commons