À Charles Spon, le 20 mars 1649
Note [184]

Olivier Le Fèvre d’Ormesson ( Journal, tome i, page 738) :

« Le 15 avril, l’on recommença de remettre les droits d’entrée aux portes de cette ville, que l’on n’avait point levés depuis que le roi en était sorti. {a} En quoi il n’y eut pas de difficulté à cause de l’absence de Sa Majesté. »


  1. La période du 6 janvier au 15 avril 1649 comptait 99 jours ; à 20 000 écus de droits d’entrées par jour, cela représentait quelque six millions de livres perdus par le Trésor royal.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 mars 1649. Note 184

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0166&cln=184

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons