À Claude II Belin, le 18 janvier 1633
Note [19]

« On appelle l’Université et les collèges le Pays latin, ce qui se prend souvent pour pédanterie » (Furetière). La locution servait à désigner la partie de Paris où l’on parlait latin, ce qu’on appelle encore aujourd’hui le Quartier latin. Guy Patin voulait ici parler plus généralement des gens qui savent et cultivent la langue latine. V. note [4], lettre 13, pour les Historiæ sui temporis de Jacques-Auguste i de Thou.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 18 janvier 1633. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0015&cln=19

(Consulté le 22.10.2019)

Licence Creative Commons