À Charles Spon, le 11 janvier 1650
Note [19]

La précieuse table des noms de personnes et de lieux établie par Gustave Saige pour le Journal des guerres civiles de Dubuisson-Aubenay, identifie ce Parrain Des Coutures comme « capitaine de la garde bourgeoise, compromis dans le complot des frondeurs contre Condé ». Il pouvait être le père de l’écrivain et traducteur Jacques Parrain des Coutures (1645-1702).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 11 janvier 1650. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0214&cln=19

(Consulté le 23.04.2021)

Licence Creative Commons