À Charles Spon, le 1er avril 1653
Note [19]

Journal de la Fronde (volume ii, fo 198 vo, 18 mars 1653) :

« Ce matin, le Parlement a vérifié l’amnistie qui a été accordée au comte Du Dognon {a} ensuite de son traité, par lequel on lui accorde le bâton de maréchal de France, 200 mille livres d’argent comptant, le gouvernement de Saumur et la permission d’acheter le duché de Mayenne pour être duc ; moyenant quoi, il remettra ses gouvernements de Brouage et du pays d’Aunis entre les mains du roi qui lui permet d’y demeurer jusqu’à l’exécution des choses qui lui ont été promises. » {b}


  1. V. note [3], lettre 207.

  2. Rien n’était donc trop cher pour allier à la cour un tel partisan de Condé et un si redoutable défenseur de Bordeaux.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er avril 1653. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0308&cln=19

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons