À Charles Spon, le 25 avril 1653
Note [19]

Le Messie, Jésus-Christ, étant le fils de Dieu, tuteur est ici à prendre littéralement dans le premier sens qu’en donne Furetière : « qui est élu [désigné] pour avoir soin de la personne et des biens des enfants qu’un père ou une mère ont laissés en bas âge » ; ajoutant que le tuteur onéraire est « celui qui les sollicite, qui reçoit leurs revenus, et qui rend compte ».

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 25 avril 1653. Note 19

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0310&cln=19

(Consulté le 07.10.2022)

Licence Creative Commons