À Charles Spon, le 4 août 1654
Note [19]

« l’espèce de moines la plus menteuse. Les deux autres sont de purs gredins errant hors de toute méthode et de toute lueur, naviguant sans rames ni voiles, et voués enfin au naufrage. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 août 1654. Note 19

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0363&cln=19

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons