À Hugues II de Salins, le 3 mars 1656, note 19.
Note [19]

Du grec skirros, dur, squirre et l’adjectif qui en dérive, squirreux, ont presque entièrement disparu de la langue médicale. Le squirre « est une espèce de dureté sans douleur qui se forme sur les parties molles du corps humain » (Furetière) ; on s’en servait pour désigner généralement les indurations des tissus « criant sous le scalpel » (Robin), et particulièrement les cancers et, dans le foie, ce qu’on appelle depuis Laennec (1819) une cirrhose (du grec kirros, jaunâtre, roussâtre).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues II de Salins, le 3 mars 1656, note 19.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0436&cln=19

(Consulté le 25/02/2024)

Licence Creative Commons