À Charles Spon, le 18 décembre 1657
Note [19]

« il sera élevé dans l’espérance de nombreux royaumes » (v. note [27], lettre 287, pour la même phrase au sujet de l’infante Marie-Thérèse d’Espagne, demi-sœur de l’enfant qui venait de naître) ; sinon est à prendre ici pour un lapsus calami, au lieu d’alors. « On dit ordinairement que la plupart des enfants meurent aux dents, pour dire, qu’ils meurent quand les dents leur viennent » (Académie).

Marie-Anne d’Autriche, seconde épouse de Philippe iv (v. note [27], lettre 287), venait d’accoucher d’un fils prénommé Felipe Prosper. Mort en 1661, il ne résista pas aux calamités de la petite enfance dont Guy Patin craignait la survenue. Charles ii, qui succéda à Philippe iv sur le trône d’Espagne en 1665, naquit en 1661.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 18 décembre 1657. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0508&cln=19

(Consulté le 04.12.2021)

Licence Creative Commons