À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651
Note [19]

« c’est une espèce d’alose ».

L’alose est une « sorte de poisson de mer ressemblant à la sardine, mais bien plus grosse, qui monte au printemps par les rivières, et surtout par les graveleuses, où elle devient fort grasse. On fait grand trafic d’œufs d’alose dans les Indes, où on en voit plusieurs grands navires tout chargés. En Latin alausa, d’où on a fait le mot français. Quelques-uns dérivent ce mot du Grec hals, qui signifie sel : car en effet l’alose aime tant le sel qu’elle suit les bateaux qui en sont chargés plus de trois cents lieues en terre. On l’a aussi appelée en latin clupea, et en grec thrilla » (Furetière).

Le hareng est présent dans presque toutes les mers froides du globe, et pas seulement en mer Baltique.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Gilles Ménage, le 20 juillet 1651. Note 19

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1019&cln=19

(Consulté le 17.09.2019)

Licence Creative Commons