À André Falconet, le 16 août 1650
Note [2]

Male tache : tache mauvaise, indélébile ; « Ensemble la male tache y demeurait perpétuellement, si énormément engravée en l’âme, en corps et renommée que le diable ne l’eût point ôtée » (Rabelais, Pantagruel, chapitre xvi).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 16 août 1650. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0239&cln=2

(Consulté le 03.02.2023)

Licence Creative Commons