À Charles Spon, le 20 juin 1653
Note [2]

Journal de la Fronde (volume ii, fo 228 vo, Paris, 13 juin 1653) :

« Le maréchal de Turenne doit partir dans quatre ou cinq jours pour aller à Fismes {a} où il doit s’aboucher avec le maréchal de Senneterre pour conférer sur les desseins de la compagnie. Son armée sera composée de 13 régiments d’infanterie et 33 de cavalerie, et huit compagnies d’ordonnance, sans les troupes de M. de Senneterre ; cependant, {b} l’armée s’assemble et les magasins de vivres se font à Épernay, Reims et Chalons. Un courrier arrivé hier au soir porta nouvelles que les Espagnols s’assemblent par-delà Neuf-Fossé {c} du côté d’Ardres, {d} où ils ont paru au nombre de quatre à cinq mille hommes. »


  1. V. note [14], lettre 539.

  2. Pendant ce temps.

  3. À la limite entre Flandres et Artois.

  4. 14 kilomètres au sud-est de Calais.

La cour séjourna à Compiègne du 16 au 19 juillet, avant de revenir à Paris le 30 juillet en étant passée par La Fère, Marle, Ribemont et Soissons (Levantal).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 20 juin 1653. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0318&cln=2

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons