À André Falconet, le 24 décembre 1655
Note [2]

« Tu me vaux et l’encens et la faveur de Jupiter, et me donnes le droit de prendre part au festin des dieux » ; extrait adapté des vers de Virgile (Énéide, chant i, vers 78‑80) :

Tu mihi, quodcumque hoc regni, tu sceptra Iovemque
Concilias, tu das epulis accumbere divum,
Nimborumque facis tempestatumque potentem
.

[C’est toi qui me vaux ce que j’ai de pouvoir : et mon sceptre, et la faveur de Jupiter. C’est toi qui me donnes le droit de m’asseoir aux festins des dieux, et ma puissance sur les nuages et les tempêtes].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 24 décembre 1655. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0431&cln=2

(Consulté le 14.05.2021)

Licence Creative Commons