À Hugues de Salins, le 3 mars 1656
Note [2]

« En réalité, on ne trouve dans la nature aucun médicament hémagogue, c’est-à-dire qui attire électivement le sang, comme on dit que la rhubarbe purge la bile ».

Un hémagogue (du grec haima, le sang, et agôgein, faire sortir) est un médicament qui provoque le flux menstruel ou le flux hémorroïdal (Littré DLF).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Hugues de Salins, le 3 mars 1656. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0436&cln=2

(Consulté le 21.01.2020)

Licence Creative Commons