À André Falconet, le 1er mars 1658
Note [2]

Livide : « c’est une épithète qu’on donne à la peau lorsqu’elle est offensée par des coups orbes ou corrompue par quelque cause interne. Un visage livide, de couleur plombée, est un signe d’indisposition. Les meurtrissures rendent la peau livide. Quand la chair veut se gangrener, elle paraît toute livide » (Furetière). Le sens de « pâle comme un linge » n’est apparu, par contresens, qu’au xixe s. V. note [5], lettre d’André Falconet, le 13 février 1658, pour une interprétation moderne de ces taches livides.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 1er mars 1658. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0518&cln=2

(Consulté le 18.01.2020)

Licence Creative Commons