À André Falconet, le 15 août 1659
Note [2]

Sous le roi Henri iii, on bâtit la porte de l’Arsenal qui faisait face aux Célestins. Elle était décorée de colonnes en forme de canons et d’une table de marbre sur laquelle on lisait le distique pompeux (ordinairement attribué à Nicolas Bourbon, et non pas à Jean Passerat) que citait ici Guy Patin :

« L’Etna prépare ici les traits de Vulcain avec lesquels Henri doit foudroyer la fureur des géants. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 15 août 1659. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0573&cln=2

(Consulté le 17.01.2021)

Licence Creative Commons