À André Falconet, le 1er octobre 1660
Note [2]

« le sanglier sauvage qui ravage la vigne du Seigneur » ; déformation du verset 14 du Psaume 79 à propos de la vigne que Dieu avait fait croître en Israël et dont il avait rompu la clôture :

Exterminavit eam aper de silva et singularis ferus depastus est eam.

[Venu de la forêt, le sanglier l’a ravagée et chaque animal sauvage y vient brouter].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 1er octobre 1660. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0640&cln=2

(Consulté le 29.09.2021)

Licence Creative Commons