À André Falconet, le 22 mars 1661
Note [2]

« Le juste rira à la mort des impies, {a} et la postérité des impies disparaîtra. » {b}


  1. J’ai a remplacé le mot piorum de la version imprimée par son contraire, impiorum.

  2. Psaumes (36:38) : iniusti autem disperibunt simul reliquiæ impiorum peribunt [mais les pécheurs seront anéantis, et la postérité des impies extirpée].

Les trois personnages visés avaient épousé des nièces de Mazarin : le prince de Conti, Anne-Marie Martinozzi ; le duc de Mercœur, Laure Mancini (morte en 1657) ; le comte de Soissons, Olympe Mancini.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 22 mars 1661. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0684&cln=2

(Consulté le 08.12.2022)

Licence Creative Commons