À André Falconet, le 25 avril 1661
Note [2]

Guy Patin était donc âgé de 17 ans quand il avait lié amitié avec l’historien Scipion Dupleix (né en 1569, v. note [9], lettre 12). Le jeune homme était alors étudiant en philosophie au Collège de Boncourt et avait pu avoir Dupleix pour professeur, ou peut-être alors Patin corrigeait-il ses épreuves d’imprimerie, comme on a dit qu’il fit pour gagner de quoi subsister (v. note [26], lettre 106).

Les ouvrages de Dupleix (tous plusieurs fois réédités) que Patin citait ensuite sont :

  • Corps de philosophie, contenant la logique, la physique, la métaphysique et l’éthique… (Genève, B. Labbé, 1623, in‑8o) ;

  • Histoire romaine depuis la fondation de Rome… (Paris, C. Sonnius, 1638-1644, 3 volumes in‑fo) ;

  • Histoire générale de France avec l’état de l’Église et de l’Empire… (Paris, L. Sonnius, 1621-1628, 3 volumes in‑fo).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 avril 1661. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0694&cln=2

(Consulté le 25.11.2020)

Licence Creative Commons