À Charles Spon, le 1er octobre 1666
Note [2]

En sa qualité de premier médecin, Rodolphe Le Maître avait accompagné Gaston d’Orléans dans son voyage de Lorraine où sévissait alors la peste. Cela engagea Le Maître à faire imprimer à Pont-à-Mousson (G. Bernard, 1631, in‑12o), une nouvelle édition de son Préservatif des fièvres malignes de ce temps, déjà imprimé à Paris en 1619, sans y changer grand’chose. N’ayant pas tardé à s’apercevoir que la peste de Lorraine avait un caractère différent de celle contre laquelle il avait écrit son Préservatif, Le Maître donna un nouvel ouvrage, Conseils préservatifs et curatifs contre la peste, plus contre les piqûres venimeuses et les poisons… (Épinal, Ambroise Ambroise, 1631, in‑12o).

Guy Patin parlait sans doute ici de Le Maître à cause de sa Doctrina Hippocratis. Aphorismi nova interpretatione ac methodo exornati. Leges medicinæ. Arcana iudicia. Limites hum. partus. Patrocinium [Doctrine d’Hippocrate. Aphorismes parés d’une nouvelle traduction et présentation. Lois de la médecine. Jugements secrets. Chemins de l’accouchement humain. Protection] (Paris, Sébastien Cramoisy, 1613, in‑12o) (Éloy).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 1er octobre 1666. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0878&cln=2

(Consulté le 27.05.2020)

Licence Creative Commons