À André Falconet, le 7 mars 1668, note 2.
Note [2]

Cette sentence n’est pas dans Sénèque le Jeune, mais a été attribuée à Aristote par Diogène Laërce (Vies et doctrines des philosophes illustres, livre v, Aristote, § 18, page 572) : « Comme on lui demandait ce qu’est l’espoir, “ C’est, dit-il, rêver tout éveillé. ” »

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 7 mars 1668, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0930&cln=2

(Consulté le 16/07/2024)

Licence Creative Commons