À André Falconet, le 22 février 1669
Note [2]

« Puis, toutes proches, accablées, se tiennent les âmes des innocents qui se sont donné la mort et qui, par haine de la lumière, ont rendu leurs vies. Comme ils voudraient maintenant, dans le monde d’en haut, subir la pauvreté et de rudes tourments ! » (Virgile, Énéide, chant vi, vers 434‑437).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 22 février 1669. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0951&cln=2

(Consulté le 22.01.2021)

Licence Creative Commons