À André Falconet, le 23 novembre 1669
Note [2]

Je n’ai pas trouvé de source permettant d’attribuer cette expression à Jules César, mais on la lit, à un autre propos, dans Ovide (Les Amours, livre iii, élégie iii, vers 23‑24) :

aut sine re nomen deus est frustraque timetur
et stulta populos credulitate movet
.

[ou la divinité n’est qu’un mot vide de sens, une chimère imaginée pour épouvanter la sotte crédulité des peuples].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 23 novembre 1669. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0971&cln=2

(Consulté le 09.07.2020)

Licence Creative Commons