À André Falconet, le 25 juin 1670
Note [2]

« Ainsi passe la gloire du monde » : sorte de Memento mori [Souviens-toi que tu es mortel] qu’on adressait rituellement au souverain pontife lors de son élévation pour lui rappeler la fragilité de toute puissance humaine.

Ferdinand Vallot, chanoine de Notre-Dame et docteur en théologie, fut reçu conseiller clerc au Parlement de Paris en 1677 (Popoff, no 2414) ; son frère, conseiller au Grand Conseil, se prénommait Léon (ibid., 2013) ; v. note [2], lettre 988, pour Édouard, évêque de Nevers. Je n’ai rien trouvé de plus sur leur frère, capitaine aux gardes.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 25 juin 1670. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0989&cln=2

(Consulté le 22.11.2019)

Licence Creative Commons