À André Falconet, le 31 décembre 1671
Note [2]

Florimond Langlois (v. note [1], lettre 977), qui avait signé pour l’antimoine en 1652 (v. note [3], lettre 333), était mort le 26 décembre 1671. Son corps fut exposé le lendemain en l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, puis enterré en celle de Saint-André-des-Arts (Comment. F.M.P., tome xv, page 533).

J’ai remplacé « la poudre émétique d’un moine » par « la poudre émétique d’antimoine »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 31 décembre 1671. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1014&cln=2

(Consulté le 05.06.2020)

Licence Creative Commons