À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 juillet 1658, note 2.
Note [2]

Lettre latine 99.

Les curieux peuvent voir sur le manuscrit (fo 71 vo, tiers supérieur de la moitié gauche de l’image) l’effet d’un changement de plume sur l’écriture de Guy Patin, qui s’observe ici avec une remarquable netteté : d’abord dur, le bec s’écarte mal, le trait devient fin et pâle ; puis au fil de la lettre, la cursive noircit et s’épaissit, jusqu’à retrouver toutes les caractéristiques propres à celle de Patin au bout d’une dizaine de lignes.

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Johannes Antonides Vander Linden, le 26 juillet 1658, note 2.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1136&cln=2

(Consulté le 21/04/2024)

Licence Creative Commons