À N. de Villedon, le 20 septembre 1658
Note [2]

J’ai traduit membranarum [des membranes] par « du péritoine », vaste enveloppe membraneuse continue qui recouvre les viscères et les parois de la cavité abdominale. Une infection péritonéale diffuse (péritonite) est une complication des abcès viscéraux ; on la redoute encore de nos jours. En dehors de circonstances exceptionnelles, il est cependant illusoire de penser (comme Hippocrate et Louis Duret) que de tels abcès profonds (empyèmes) puissent s’évacuer par l’ombilic.

Guy Patin allait en convenir (tout en excusant affectueusement l’erreur d’Hippocrate), et probablement rassurer Villedon sur ce point contestable de pathologie interne.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À N. de Villedon, le 20 septembre 1658. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1141&cln=2

(Consulté le 14.05.2021)

Licence Creative Commons