À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 4 septembre 1664
Note [2]

heri enim primus mihi fuit dies anni 63 : sic pour nudius tertius enim ultimus mihi fuit dies anni 63 [avant-hier fut le dernier jour de ma 63e année] ; né le 31 août 1601, Guy Patin venait de quitter sa 63e année, la grande climatérique, réputée fatidique chez bien des gens (v. note [1], lettre latine 299).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Vopiscus Fortunatus Plempius, le 4 septembre 1664. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1346&cln=2

(Consulté le 29.09.2022)

Licence Creative Commons