À Sebastian Scheffer, le 31 décembre 1666
Note [2]

Le 15 septembre 1666, sur la plainte des libraires parisiens, les commissaires du Châtelet avaient saisi des livres clandestins détenus par Charles et Guy Patin (v. le début des Déboires de Carolus), et ordonné qu’on interceptât et retînt tous les paquets qui leur arrivaient de l’étranger. Cette surveillance n’allait pas tarder à se montrer efficace avec la saisie, le 24 juillet 1667, d’un tonnelet envoyé d’Allemagne à Guy et rempli de feuilles imprimées (v. note [2], lettre latine 434).

En servant de relais à ces courriers et en les réexpédiant sous une autre enveloppe, Samuel ii Du Clos, médecin de Metz, ville alors française, permettait d’esquiver l’interdiction.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Sebastian Scheffer, le 31 décembre 1666. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=1452&cln=2

(Consulté le 11.05.2021)

Licence Creative Commons