Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 20
Note [2]

Le nerf facial principal (viie paire crânienne, v. infra note [3]) est moteur, mais il possède un rameau sensitif accessoire, dit intermédiaire de Wrisberg et numéroté vii bis, qui innerve en partie le conduit auditif externe et le tympan. Cela pouvait expliquer les symptômes acoustiques ressentis par le patient.

Les désordres olfactifs et l’obstruction nasale étaient probablement d’ordre végétatif, liés aux connexions sympathiques et parasympathiques du nerf facial avec le système nerveux autonome (v. notule {e}, note [6] de la Consultation 12).

Le processus mamillaire (excroissance en forme de mamelon, processus mamillaris) est l’ancien nom du bulbe olfactif (premier nerf crânien), qui capte les odeurs et les transmet au cerveau. Au nombre de deux (un de chaque côté), les bulbes reposent sur la lame criblée de l’ethmoïde (ou os cribriforme, v. note [13], lettre latine 98) que traversent leurs rameaux pour gagner les fosses nasales.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Consultations et mémorandums (ms BIU Santé  2007) : 20. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8150&cln=2

(Consulté le 21.09.2020)

Licence Creative Commons