Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2
Note [2]

« le jour de mon [44e] anniversaire ».

Tout ce passage, placé “ entre guillemets anglais ”, reprend presque mot pour mot un fragment de la lettre que Guy Patin a écrite à André Falconet le 5 novembre 1649 (fin du premier paragraphe, v. ses notes [9][11]).

Patin déclarait ici (comme il a fait bien ailleurs) ses plus grandes admirations littéraires latines, anciennes et modernes (j’ai remplacé le Grec Lucien de Samosate par le poète latin Lucain). Il confirmait précieusement ses entretiens de 1643 avec Hugo Grotius, qu’il a consignés dans le Grotiana. Le seul autre auteur qu’il ait bien connu de son vivant est Claude i Saumaise (mort en 1653, v. note [11], lettre 51), mais il n’est rien resté de leur correspondance.

Patin a aussi parlé de la mort et des hésitations religieuses de Grotius dans sa lettre du 24 octobre 1645 à Charles Spon (v. ses notes [8][14]) ; mais sans y faire état de la maladie que lui engendra ce chagrin.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8215&cln=2

(Consulté le 27.06.2022)

Licence Creative Commons