Autres écrits : Lettre de Guy Patin introduisant le Borboniana manuscrit
Note [2]

Judas l’Iscariote (ainsi surnommé pour des raisons débattues) avait et conserve une exécrable réputation dans la tradition chrétienne (Furetière) :

« le traître apôtre qui livra Jésus-Christ aux Juifs. On se sert de ce mot en plusieurs phrases proverbiales : “ Il est traître comme Judas, damné comme Judas ; ” un baiser de Judas, se dit des caresses que fait un homme à un autre pour le trahir ; on appelle du bran {a} de Judas, des taches de rousseur qui viennent sur le visage ; et on dit d’un homme qui a le poil roux et ardent qu’il a un poil de Judas. »


  1. Son de blé : Judas est réputé avoir été roux (v. note [2], lettre 422).

Mézence : mythique roi étrusque, fameux pour sa cruauté, que Virgile (Énéide, chant vii, vers 647) a appelé contemptor divum, le contempteur des dieux, et qu’Énée défit dans un mémorable combat.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Lettre de Guy Patin introduisant le Borboniana manuscrit. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8221&cln=2

(Consulté le 21.06.2021)

Licence Creative Commons