De Charles Spon, le 24 avril 1657
Note [2]

Depuis 1354, dix villes alsaciennes libres au sein du Saint Empire (Haguenau, Comar, Wissembourg, Turckheim, Obernai, Kayserberg, Rosheim, Münster et Landau) s’étaient unies pour former le Décapole d’Alsace. Les traités de Westphalie (1648) avaient rattaché cette ligue à la France, mais elle gardait de vives affinités pour l’Allemagne et entamait régulièrement des tractations pour retrouver ses attaches impériales. Ces espérances ne prirent fin qu’en 1678, avec le traité de Nimègue.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Charles Spon, le 24 avril 1657. Note 2

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9017&cln=2

(Consulté le 08.07.2020)

Licence Creative Commons