De Samuel Sorbière, le 27 mai 1646
Note [2]

Frederici vander Mye Delphensis, Artium, et Medicinæ Doctoris. De Arthritide et Calculo gemino, Tractatus duo. In quibus universa horum morborum essentia, causæ, differentiæ, signa, et curatio, secundum Hippocratis et Galeni mentem dilucidissime explicantur. Una cum Disputatione Philosophica, de Lapidum generatione. Ejusdem Historia Medica.

[Fredericus vander Mye, docteur ès arts et médecine natif de Delft : {a} deux Traités sur la goutte et la lithiase urinaire qui lui est liée ; où, dans l’esprit d’Hippocrate et de Galien, sont très clairement expliqués l’essence entière de ces maladies, leurs causes, différences, signes et traitement ; avec une Discussion philosophique sur la formation des calculs, et une Observation médicale du même auteur]. {b}


  1. Frederik vander Mye, docteur ès arts et médecine natif de Delft (exerçant à Breda)

  2. La Haye, Arnoldum Meuris, 1624, in‑4o.

    L’Historia medica de vander Mye est sous-titrée de Vertigine, catarrho, tussi vehementi, diarrhæa, nephritide, febre symptomatica, lethargo, et curatione tentata honestæ fæminæ Corneliæ van Dune [Vertige, catarrhe, toux impérieuse, diarrhée, néphrite, fièvre symptomatique, léthargie, et le traitement qui leur a été opposé, chez une honnête femme dénommée Cornelia van Dune] : avortement spontané suivi de mort de la mère au septième mois d’une grossesse.


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – De Samuel Sorbière, le 27 mai 1646. Note 2

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=9091&cln=2

(Consulté le 02.02.2023)

Licence Creative Commons