À Claude II Belin, le 27 octobre 1634
Note [20]

Jean Piètre avait obtenu le premier lieu de la licence (v. note [8], lettre 3) en juin 1634, et allait disputer son acte de régence (pastillaire ou antéquodlibétaire ; v. note [13], lettre 22) le 14 novembre de la même année, après sa vespérie, le 26 juin, puis son doctorat le 29 août. Le 16 novembre, il allait présider pour la première fois la thèse quodlibétaire d’un bachelier (v. note [2], lettre 19) ; c’était ce que Guy Patin appelait ici sa « thèse de présidence ».

V. note [15], lettre 17, pour les disputes qui retardèrent la thèse de Jean Piètre sur les eaux minérales. Le nouveau doyen, élu le 4 novembre 1634, allait être Charles Guillemeau.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, le 27 octobre 1634. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0018&cln=20

(Consulté le 19.10.2019)

Licence Creative Commons