À Charles Spon, le 28 mai 1652
Note [20]

« Quand vos péchés seraient aussi rouges que les péchés des cardinaux, comme neige etc. »

Wolfgang Müssli (Musculus en latin, Dieuze, Lorraine 1497-Berne 1563), d’abord prêtre et novice chez les bénédictins, devint un des plus zélés partisans de la doctrine de Luther. Le « moine luthérien » mena dès lors une vie pleine d’aventures, toujours au service de sa foi, qui finit par le mener à Berne où il enseigna la théologie de 1549 à sa mort. Il a laissé de nombreux commentaires sur les Saintes Écritures.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 28 mai 1652. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0287&cln=20

(Consulté le 17.11.2019)

Licence Creative Commons