À André Falconet, le 3 janvier 1659
Note [20]

« une maladie méritée » ; la cirrhose alcoolique demeure une cause fort commune d’hydropisie (v. note [12], lettre 8) et d’ascite. Guy Patin a déjà parlé de ce magistrat, en le disant corrompu, dans le post-scriptum de sa lettre du 18 janvier 1658 à Charles Spon (v. note [29], lettre 513). La prosopographie de Popoff n’en contient pas de trace concordante (no 2070 pour Quelain).

Dans son historiette sur Mme la Princesse, Charlotte-Marguerite de Montmorency, l’une des nombreuses maîtresses du roi Henri iv, Tallemant des Réaux (tome i, pages 67‑74) évoque une Mme Quelin « qui eut l’honneur d’avoir sa part aux embrassements du roi », ajoutant en bas de page :

« Elle eut depuis un maître des comptes pour galant, qu’on appelait Nicolas. Il se rencontra en ce temps-là que M. Quelin, conseiller de la Grand’Chambre, son mari, {a} rapporta un procès pour un nommé Nicolas Fouquelin. Le président de Harlay, qui aimait à rire, fut ravi de cette rencontre et pour se divertir, toutes les fois qu’il pouvait faire venir cela à propos, il faisait redire à ce bonhomme le fait de ce procès afin d’avoir le plaisir de lui entendre dire Nicolas Fouquelin. Quelin, conseiller à la Grand’Chambre dit qu’il est fils d’Henri iv. Il est vrai qu’il fait assez de tyrannie aux marchands de bois de l’île Notre-Dame {b} pour n’être pas fils d’un particulier ; mais il n’a que cela de royal. »


  1. Et sans doute le père du Quelin dont parlait ici Guy Patin.

  2. L’île Saint-Louis.

Comme Patin, en lui donnant l’âge de 66 ans en 1659, plaçait la naissance de Quelin en 1593, on peut déduire qu’il usurpait son ascendance royale : il semble qu’Henri iv n’ait connu Mme Quelin qu’en 1600, et il n’est de toute façon pas vraisemblable qu’il l’ait approchée avant la reprise de Paris en 1594 (Adam).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 3 janvier 1659. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0551&cln=20

(Consulté le 03.12.2020)

Licence Creative Commons