Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron
Note [20]

« Les bons mots nous ont paru plutôt rares et pas de premier ordre dans les lettres de Patin. La pointe ne semble pas lui avoir été familière, en français du moins ; il la cultive au contraire beaucoup en latin. Quant aux traits de gauloiserie, ils sont tout à fait exceptionnels. Le seul dont nous ayons le souvenir et qui est d’ailleurs assez grossier, se trouve mis par notre auteur au compte de Bassompierre » (note de P. Pic) ; pour ce bon mot grivois, v. l’emploi de branle dans les lettres du 19 juin 1643 à Claude ii Belin et du 14 juillet 1643 à Charles Spon.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : Avis critiques sur les Lettres de Guy Patin : Voltaire, Sainte-Beuve, Nisard, Pic, Mondor, Jestaz, Capron. Note 20

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8037&cln=20

(Consulté le 06.05.2021)

Licence Creative Commons