À Charles Spon, le 10 juin 1653
Note [21]

« et ne les ai jamais eus ». Il n’existe en effet aucun traité imprimé de Caspar Hofmann dont le titre évoque les « Révisions » (Post-curæ).

Sebastian Scheffer en a parlé dans l’épître dédicatoire à Guy Patin de sa réédition des Caspari Hofmanni Tractatus tres [Trois traité de Caspar Hofmann (sur l’utilité de la rate et du cerveau, et sur les ichors)] (Francfort, 1664, v. note [9], lettre latine 125) :

Quantum boni verò continebunt ejusdem Auctoris cæteri latentes adhuc libri ? videlicet Galenus Græco-Latinus, Variæ lectiones in Plinium, In Theophrasti Historiam, et de Causis Plantarum libros animadversiones, una cum nova utriusque operis versione, item Post-Curarum libri quatuor, quibus explicavit et correxit loca quædam Hippocratis, Aristotelis, et Galeni, quæ rem Medicam et Philosophicam valde obscurarunt, et curandi rationem haud parum difficilem reddiderunt.

[Combien de bonnes choses les autres livres encore cachés de cet auteur (Hofmann) contiendront-ils véritablement ? à savoir le Galien grec-latin, les Diverses leçons sur Pline, les Remarques sur l’Histoire naturelle et sur les livres concernant les principes des plantes de Théophraste, avec nouvelle traduction de ces deux ouvrages ; de même que les quatre livres de Révisions, où il a expliqué et corrigé certains passages d’Hippocrate, d’Aristote et de Galien, qui ont fort obscurci la médecine et la philosophie, et n’ont pas peu compliqué la manière de remédier].

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 10 juin 1653. Note 21

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0317&cln=21

(Consulté le 19.09.2019)

Licence Creative Commons