Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 10 manuscrit
Note [21]

Sauf pour le remplacement contextuel initial de ad quam par ad medicinam, cette transcription est strictement fidèle à ce que Jacques-Auguste i de Thou a écrit de l’insigne Jacques Houllier (v. note [9], lettre 131) dans son Histoire universelle (livre xxxiv, règne de Charles ix, année 1562, édition latine de Paris, 1609, 3e partie, tome v, pages 580‑581) :

« dans sa pratique médicale, ce fut un homme riche et âpre au gain, qui s’est amassé une immense fortune en exerçant dans une ville fort peuplée ; {a} moins enclin à la méditation approfondie, il a appliqué son jugement très perçant à soigner avec heureux succès les maladies désespérées, que ne connaissent guère ceux qui fatiguent leurs mules {b} à courir les rues dans la hâte de faire leurs visites. »


  1. Sauf lourd contresens, que je demanderais alors aux aimables lecteurs de bien vouloir excuser, ma traduction, plus fidèle, va jusqu’à inverser le sens de celle qu’on lit dans Thou fr (volume 4, page 488), dont les interprètes redoutaient sans doute encore (bien que publiant en 1734) de froisser les descendants de Houllier :

    « bon médecin, riche et désintéressé, moins appliqué à s’enrichir des gains immenses que procure la profession de médecin dans une ville aussi peuplée que Paris, qu’à étudier, connaître et guérir les maladies désespérées, il y réussit plus heureusement que tous ceux qui, contents de fatiguer leurs mules par un grand nombre de courses et de visites, ne se donnent pas le temps de les connaître. »

  2. Montures ordinairement utilisées par les médecins de Paris pour aller consulter au chevet des malades.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Borboniana 10 manuscrit. Note 21

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8211&cln=21

(Consulté le 30.06.2022)

Licence Creative Commons