Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2
Note [21]

Cette séquence de quatre articles vient de lettres de Guy Patin.

  1. Celle du 16 novembre 1649 à Charles Spon (v. ses notes [20] et [21]) est assortie d’un court commentaire ajouté sur la discrétion des sages : il remplace l’explication des raisons pour lesquelles les jésuites avaient exclu Jean de Launoy de leur Compagnie (v. sa note [23]).

  2. Dans celle du 2 décembre 1650 à André Falconet (v. sa note [1]), une digression sur la joie des conviés (invités) remplace un aveu de Patin sur la profonde amitié qu’il portait à son correspondant. Le vin de champagne (qui ne pétillait pas encore) et le vrai merum (vin pur, non étendu d’eau) sont des additions de L’Esprit de Guy Patin.

  3. La note [11] de celle du 30 décembre 1650 à Falconet détaille fidèlement un fameux cas anatomique d’inversion des viscères.

  4. Celle du 15 août 1651 à Falconet (v. sa note [3]) est citée en atténuant le déchaînement de Patin contre Siméon Courtaud, le doyen de médecine de Montpellier qui menait l’âpre lutte de son Université contre les Parisiens.

    J’ai corrigé la transcription fautive du distique latin de Carolus Utenhovius sur l’extravagant Raymond Lulle :

    « Cherche donc la pierre [philosophale] de Lulle, que nul ne trouve intérêt à chercher ; pour moi, tu ne seras pas Lulle, mais Nul. »

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
L’Esprit de Guy Patin (1709),
Faux Patiniana II-2. Note 21

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8215&cln=21

(Consulté le 27.06.2022)

Licence Creative Commons