À Charles Spon, le 21 octobre 1644, note 22.
Note [22]

« le plus cher des vœux de mon épouse : voici une petite sœur qui a quatre frères, et chacun d’eux qui a une sœur. »

Née après quatre garçons alors en vie (Robert, Charles, second du nom, Pierre et François, second du nom ; v. note [29], lettre 106), Gabrielle-Catherine Patin avait été baptisée le 4 octobre ; ses parrain et marraine étaient son oncle et sa tante maternels, Antoine et Gabrielle de Janson ; son père n’a reparlé d’elle qu’une fois, dans sa lettre du 24 mars 1648 à Charles Spon (note [4]). Le fils de Spon, qui venait de naître, était Mathieu (v. supra, note [5]).

Imprimer cette note
Citer cette note
x
Correspondance complète de Guy Patin et autres écrits, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 21 octobre 1644, note 22.

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0113&cln=22

(Consulté le 21/07/2024)

Licence Creative Commons