À Claude II Belin, les 18 et 22 août 1647
Note [22]

Jean Bérault (Paris 1584-ibid. 1647) avait été reçu docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1620. On a de lui, entre autres travaux, La Satire d’Euphormion composée par Jean Barclay [v. note [20], lettre 80] et mise nouvellement en français, avec les observations qui expliquent toutes les difficultés… (Paris, J. Guignard, 1640, in‑8o ; réédition, en 2000 par Alain Cullière, Paris, Klincksieck).

Celui que Guy Patin appelait ici Erbaud ne pouvait être que Georges Arbaut, Provencialis Alpensis [originaire des Alpes de Provence], docteur régent de la Faculté de médecine de Paris en 1607 : il était huitième de la liste de novembre 1646 et ne figure plus sur celle de novembre 1647 (Comment. F.M.P., tome xiii, fos 322 vo et 359 ro).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Claude II Belin, les 18 et 22 août 1647. Note 22

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0146&cln=22

(Consulté le 23.10.2019)

Licence Creative Commons