À Charles Spon, le 4 septembre 1654
Note [22]

Louis-François Le Fèvre, seigneur de Caumartin (1624-1687), petit-fils du garde des sceaux, Louis (v. note [8], lettre 298), et neveu de l’évêque, François (v. note [8], lettre 298), avait été reçu conseiller au Parlement de Paris en 1644, maître des requêtes en 1653. Il était un des amis les plus intimes et fidèles du cardinal de Retz, dont il avait organisé l’évasion. Très lié à Port-Royal, il épousa en secondes noces, en 1664, Catherine de Verthamon, la destinataire des Mémoires de Retz. Il fut envoyé comme intendant de Champagne en 1667 et nommé conseiller d’État en 1672 (Dictionnaire de Port-Royal, pages 239‑241).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 4 septembre 1654. Note 22

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0367&cln=22

(Consulté le 24.11.2020)

Licence Creative Commons