Annexe : La bibliothèque de Guy Patin et sa dispersion
Note [22]

En 1670, cette annexe de la grande salle du premier étage (v. supra note [14]) devait contenir des livres de deux origines : ceux que Robert Patin possédait en propre (répertoriés comme « première bibliothèque »), et d’autres qui avaient appartenu à son père jusqu’en 1667 (répertoriés comme « seconde bibliothèque »).

Le seul fait assuré est que cet item 36 a été rédigé après une interruption de l’inventaire durant près de deux mois, du 27 juin au 19 août 1670, et après avoir remplacé un des deux libraires priseurs (Guillery à la place de Josset).

L’item 37 (fo 19 ro) est d’ailleurs « La sentence en parchemin rendue au Châtelet le 15e juillet dernier par laquelle les susdits de Bats et Guillery ont été nommés à dessein pour faire la prisée de la susdite bibliothèque ». On peut raisonnablement en déduire que Guy Patin ou sa bru avait contesté une première estimation jugée trop basse. S’il exite encore, le mémoire de 47 pages qui y était annexé, autre précieux document sur les livres de Patin, a échappé à mes recherches.

À compter de la mort de Robert, Guy Patin dut prendre la précaution de faire livrer chez un libraire de confiance les livres prêtés qu’on lui renvoyait (v. note [4], lettre 1016).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Annexe : La bibliothèque de Guy Patin et sa dispersion. Note 22

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8012&cln=22

(Consulté le 04.10.2022)

Licence Creative Commons