Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1
Note [22]

V. note [30], lettre 1019, pour Agostino Mascardi, dont Gabriel Naudé déclinait ici quelques titres officiels, en le comparant à Jean-Louis Guez de Balzac (v. note [7], lettre 25), pour sa plume, et sans doute aussi pour ses mœurs (v. infra note [23]).


Additions et remarques du P. de Vitry
(1702-1703, v. note [12] des Préfaces), page 146 :

« Aug. Mascardus. Agostino Mascardi, professeur d’éloquence à Rome et camérier d’honneur d’Urbain viii, {a} était de Sarzana dans l’État de Gênes. Il mourut dans sa patrie en 1640, âgé de 49 ans. Le Rossi nous apprend que, quoiqu’il eût 500 écus d’appointements, il était toujours chargé de dettes et ne se vit jamais en état de se pouvoir choisir une demeure fixe. » {b}


  1. Un camérier est un officier de la chambre d’un prélat romain, pape ou cardinal. V. supra note [16] pour Urbain viii, pape de 1623 à 1644.

  2. La Ianis Nicii Erithræi Pinacotheca imaginum illustrium doctrinæ vel ignenii laude, Virorum, qui, auctore superstite, diem suum obierunt [Galerie des portraits d’hommes qui ont brillé par la gloire de leur érudition ou de leur génie, et qui sont morts du vivant de son auteur, Janus Nicius Erythræus (Giovanni Vittorio Rossi, v. infra note [23])] (Cologne, Cornelius ab Egmond, 1643, in‑8o) contient une courte biographie de Mascardi, avec cette conclusion (page 113) :

    Sed homo in re familiari negligens, profusus, nulla pecuniæ accessione suppeditare suis sumptibus poterat, in suis nummis nunquam, in ære alieno semper : et, quod mireris magis, nunquam certis ac conductis ædibus habitavit, sed incertis atque precariis. Postremo tabe confectus, sua in patria non ita longum vitæ suæ cursum confecit.

    [Mais cet homme négligeait les affaires domestiques, il était prodigue, incapable de subvenir à ses dépenses, quelque fût son revenu : il ne payait jamais avec son argent, toujours avec celui qu’il empruntait aux autres ; et, ce qui vous étonnera fort, il n’a jamais loué un logis fixe et, mais toujours habité dans dans des lieux précaires et instables. Sa santé ruinée, il a finalement regagné sa patrie pour y terminer rapidement ses jours].


Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – Autres écrits : Ana de Guy Patin :
Naudæana 1. Note 22

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=8192&cln=22

(Consulté le 20.08.2022)

Licence Creative Commons