À Charles Spon, le 15 septembre 1654
Note [23]

Louis de Lorraine, duc de Joyeuse (1622-Paris 27 septembre 1654), était fils d’Henriette-Catherine, duchesse de Joyeuse(1585-1656), nièce du cardinal-duc Henri de Joyeuse (v. note [17], lettre 88), et de Charles de Lorraine, duc de Guise. Duc de Joyeuse en 1647 par don de sa mère, pair et grand chambellan, Louis avait épousé en 1649 Marie-Françoise, fille du comte d’Alais (v. note [7], lettre 332). Il laissait un fils, Louis-Joseph (1650-1671), qui, à la mort de son oncle, Henri ii de Lorraine, en 1664, allait devenir le sixième duc de Guise. En 1667, Louis-Joseph épousa Élisabeth d’Orléans, fille de Monsieur Gaston. Un fils, prénommé François-Joseph, naquit en 1670 de cette union, mais il mourut cinq ans plus tard, mettant fin à l’illustre Maison des Guise. Les titres et les biens de cette famille passèrent alors à Marie de Lorraine, fille de Charles, quatrième duc de Guise, laquelle mourut en 1688 sans avoir été mariée (G.D.U. xixe s.). Henri i de Guise, dit le Balafré (v. note [1], lettre 463), grand-père du duc de Joyeuse, avait joué un rôle politique éminent dans la Ligue, du temps du roi Henri iii.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 15 septembre 1654. Note 23

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0371&cln=23

(Consulté le 18.11.2019)

Licence Creative Commons