À André Falconet, le 7 mai 1660
Note [23]

« esclaves en toge de l’hérésie, ou de la haine contre l’homme de bien qu’est notre doyen » ; Histoire Auguste, Antoninus Helagabalus (chapitre xx, § 1, page 527) :

Senatum nonnunquam ita contempsit, ut mancipia togata appellaret.

[Il {a} montra parfois un tel mépris à l’égard du Sénat qu’il appelait les sénateurs esclaves en toge].


  1. Héliogabale, empereur romain de 218 à 222 (v. note [48] du Faux Patiniana II‑5).

V. supra note [5], pour les 42 docteurs et les détails du différend opposant le doyen Blondel à Jean iii Des Gorris.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À André Falconet, le 7 mai 1660. Note 23

Adresse permanente : https://www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0606&cln=23

(Consulté le 09.12.2022)

Licence Creative Commons