À Charles Spon, les 5 et 7 juin 1652
Note [24]

Le 8 juin. En écrivant nos gens, Guy Patin marquait le parti qu’il tenait alors en faveur des frondeurs condéens, ennemis acharnés du cardinal Mazarin (mais aussi de la Couronne de France).

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, les 5 et 7 juin 1652. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0288&cln=24

(Consulté le 15.07.2020)

Licence Creative Commons