À Charles Spon, le 8 avril 1653
Note [24]

V. note [21], lettre 186, pour l’infidélité du duc d’Orléans à ses alliés ; on est surpris que Guy Patin n’ait pas ici nommé Cinq-Mars et de Thou, les deux victimes de la couardise de Monsieur dont le souvenir lui était le plus cher. Le recul du temps ne permet plus guère de ranger Retz parmi les dupes de Gaston.

Imprimer cette note
Citer cette note

x Correspondance complète et autres écrits de Guy Patin, édités par Loïc Capron. – Paris : Bibliothèque interuniversitaire de santé, 2018. – À Charles Spon, le 8 avril 1653. Note 24

Adresse permanente : //www.biusante.parisdescartes.fr/patin/?do=pg&let=0309&cln=24

(Consulté le 19.09.2020)

Licence Creative Commons